Home > Tsunami >

PROGRAMME AUROVILIEN DE SECOURS ET DE REHABILITATION DES VICTIMES DU TSUNAMI Rapport d’activité, 26 Janvier 2005

Le 26 décembre, dès que le raz-de-marée eut frappé les côtes du Tamil Nadu, Le Groupe Aurovilien de Secours aux Victimes du Tsunami est entré en activité sous l'ombrelle du Groupe d'Action dans les Villages. Sa tâche principale a été, jusqu'à présent, de pourvoir aux besoins immédiats des habitants des 20 communautés et villages affectés, tous localisés dans les environs d'Auroville. Toutes les activités sont conduites en étroite collaboration avec les autorités locales. Un noyau de 25 volontaires s'est constitué ; ces derniers ont engagé leur responsabilité dans différents domaines, depuis le travail de nettoyage jusqu'aux tâches de coordination, en passant par celles de distribution, de communication, d'assistance psychologique et de réhabilitation.

Ce rapport a pour but de vous tenir informés de nos activités passées et à venir.

Phase 1 : PREMIERS SECOURS D'URGENCE

Dès que le tsunami eut frappé, au matin du 26 décembre, un groupe d'Auroviliens se senti concerné et décida d'agir. Devant le spectacle des habitants fuyant leurs villages, ils décidèrent d'ouvrir immédiatement un camp de secours d'urgence. Au total, 2500 villageois furent logés et nourris pendant les trois jours durant lesquels les camps fonctionnèrent.

Vingt villages et communautés furent identifiés comme relevant de la responsabilité d'Auroville. Après évaluation des besoins, il fut décidé de distribuer des produits alimentaires et non alimentaires tels que couvertures, vêtements et matériel scolaire. Après une première distribution, l'évaluation de l'action montra qu'il était nécessaire de procéder à une deuxième distribution auprès de certaines communautés.

Chaque jour, un groupe de 50 à 100 volontaires travaillent dans les villages pour déblayer les débris jonchant les rues et les terrains. Nous estimons que ce travail doit se poursuivre au moins durant deux semaines supplémentaires, après quoi, une nouvelle évaluation aura lieu.

Une équipe spéciale s'occupe des besoins des neuf communautés situées en bord de mer ainsi que de leurs résidents. Les familles et les individus ont été relogés en fonctions des besoins de chacun, les problèmes financiers les plus urgents ont été couverts, les déblayages ainsi que les réparations d'infrastructure et de logement ont été effectuées, de même que la remise en état des clôtures endommagées.

Des questions restent à examiner : pertes financières des entreprises, réparation de maison, excès de salinité des puits, problèmes électriques potentiels dus à la corrosion des câbles par l'eau de mer. Selon la disponibilité des fonds et l'urgence des besoins, d'autres actions seront menées dans ces domaines.

 

Phase 2 : RÉHABILITATION

La phase de premiers secours arrive maintenant à son terme et nous entrons dans la phase à plus long terme de la réhabilitation. Une structure de coordination du programme de réhabilitation s'est mise en place. La préoccupation principale est de trouver des gens compétents, disponibles et désireux de prendre la responsabilité des grandes tâches qui nous attendent. Le Programme de Réhabilitation consiste en 6 projets distincts mais interdépendants :

Afin de mettre en commun informations, idées et expertises réparties entre les diverses organisations qui contribuent à l'effort de secours et de réhabilitation dans le Sud de l'Inde, ainsi que pour une meilleure coordination entre ONG, donateurs, agences gouvernementales et volontaires, un Centre de Coordination et d'Information a été établi. Ce Centre, organisé et géré par Auroville fonctionnera en tant que plateforme d'information interactive pour la collecte et la mise en commun des connaissances, la diffusion des meilleures solutions ainsi que la recherche d'un consensus sur les stratégies de réhabilitation et leur mise en œuvre. La version-test d'un site internet est déjà mise en route. L'adresse Internet permanente sera bientôt annoncée sur le site d'auroville.org. Une base de données comprenant toutes les informations concernant le tsunami, accessible à tous, à toute heure et en tous lieux, est en voie d'établissement. Cette base de données sera incorporée à un réseau intranet spécial, triant, organisant et diffusant auprès des parties concernées toute information liée au tsunami. Le but est de créer un modèle de partage d'information et de coordination susceptible d'être utilisé en d'autres situations d'urgence.

Le principal problème de la réhabilitation est l'offre de nouveaux logements pour les villages affectés. Auroville dispose de solutions et de modèles déjà éprouvés de formation et de gestion qui sont immédiatement opérationnels. Un groupe d'architectes a conçu plusieurs projets de logement. Une première réunion d'évaluation avec les aînés des villages a déjà eu lieu. Les projets jugés les plus adéquats seront construits sur un site prototype.

Une stratégie visant à faciliter la construction de 1000 nouveaux abris avec leurs infrastructures est en cours d'élaboration et les villages concernés en cours d'identification. Ce projet comprend la conception d'infrastructures pour le développement, la mise en valeur des terres, les routes, les équipements multifonctionnels communautaires, l'électricité et les énergies renouvelables, l'eau, le stockage de l'eau de pluie, le traitement des eaux usées et l'hygiène.

Auroville mettra ses outils de formation professionnelle à disposition de 100 jeunes, les préparant à différents métiers depuis celui de tailleur jusqu'aux métiers de l'informatique. De plus, un programme de formation permettra de mobiliser les travailleurs qualifiés des entreprises d'artisanat d'Auroville afin de diffuser leur savoir-faire auprès des femmes des villages. Par ailleurs, un groupe de mécaniciens d'Auroville est actif dans les villages de pêcheurs pour réparer les bateaux à moteurs.

L'équipe d'assistance psychologique est quotidiennement présente auprès des populations pour écouter, parler et fournir une présence humaine aux villageois traumatisés. Afin de mettre en place une capacité d'action plus grande, 80 personnes, hommes, femmes, jeunes, ont été sélectionnées, et formées durant 8 jours aux méthodes d'assistance psychologique appliquées aux traumatismes issus de catastrophes.
Afin de prêter une attention spéciale aux enfants, chaque école de la zone concernée a été priée de désigner un enseignant, à qui sera offert une formation de 4 jours, lui permettant d'identifier les enfants affectés, les assister psychologiquement et de diffuser son savoir-faire auprès des autres enseignants. L'équipe d'Assistance Psychologique d'Auroville supervisera l'opération, offrira des cours permanents de formation et établira une documentation relative aux traumatismes issus de catastrophes.

Une équipe d'Afforestation Côtière a pris la responsabilité de créer un mur végétal le long de la côte du Coromandel. En plantant une large variété de plante tolérant la salinité – arbres, buissons, plantes grimpantes, bouturages de toutes sortes – la côte peut être mieux protégée de l'érosion actuelle comme des futures catastrophes naturelles. Une part importante du projet est consacrée à la prise de conscience, par les populations locales, de l'importance de l'afforestation, non seulement contre les raz-de-marée mais aussi pour combattre les intrusions d'eau salée dans les nappes phréatiques et la dégradation continue des ressources naturelles.

 

Auroville Tsunami Relief and Rehabilitation Centre

Aurelec
Auroville – 605101 Tamil Nadu
Ph: 0413-262 2184
0413-262 2979

E-mail : tsunami@auroville.org.in
www.auroville.org