Home > Tsunami >

Rapport d'activités
(au 10 janvier 2005)

Les 2 premiers jours: les secours immédiats
Le raz de marée a touché la côte du Coromandel le 26 décembre à 8 h du matin. A midi, une première réunion d'urgence est appelée près du village de Kuilapalayam pour faire l'état des lieux et prendre les mesures nécessaires.

Les premières activités d'urgence
· Un camp d'urgence est établi près de la communauté de New Création. Une cuisine temporaire est installée ; de l'eau potable est amenée par citerne. Quand les premiers repas sont servis, il est 4 h de l'après-midi.
Un docteur est présent pour s'occuper des cas d'urgence. Près de 1400 villageois évacués des zones sinistrées sur la plage affluent au camp et y reçoivent des repas. Des couvertures leur sont offertes.
· Un autre camp plus petit est organisé près de la communauté de Kottakarai.
· Le lundi (27 décembre) il est décidé de transférer les réfugiés dans une école d'Auroville à Kuilapalayam. Les bâtiments en dur offrent en effet un meilleur abri contre la pluie qui menace. L'afflux de villageois résidant sur les plages continue.
Toutes les activités de secours des populations sont coordonnées avec les autorités locales (chefs de village et gouvernement du Tamil Nadu).
· Le mardi (28 décembre), une équipe d'Auroviliens se rend dans les villages de la côte (ainsi que dans les communautés d'Auroville) pour se rendre compte de la situation sur le terrain. Les secours d'urgence aux victimes du raz de marée continuent dans l'école de Kuilapalayam.
· Le jeudi (30) : une fausse alerte (déclenchée par le gouvernement central de Delhi), répand la panique : une nouvelle vague approcherait la côte. Le camp, qui avait commencé à se vider, se remplit de nouveau et 2500 personnes sont nourries ce jour-là.

Centre de secours d'Auroville pour le raz de marée : la mise en place de différentes équipes
· Fonctionnant sous l'égide du Auroville Village Action Group , le Centre de secours d'Auroville pour le raz de marée devient le seul responsable pour toutes les activités de secours liées au raz de marée.
Deux Auroviliens (Hemant Lamba et Jos van den Akker) sont nommés coordinateurs des différentes équipes de secours.
· Le Centre s'occupera de la coordination avec d'autres ONGs, du contact avec la presse (les journalistes affluent du monde entier) et de la planification générale.
· De nombreux volontaires se présentent pour prendre la responsabilité de différentes tâches ainsi que de la gestion et coordination de la crise.
· Un bureau pour le Centre est ouvert dans un ancien central téléphonique. Il restera ouvert tous les jours de 8 h du matin à 8 h du soir. C'est là que sont coordonnées toutes les activités liées aux secours.
· Trois équipes de terrain se forment. Deux équipes partent dans les villages le long de la côte pour se rendre compte de la situation sur place et faire un premier bilan. Une autre équipe prend la responsabilité des communautés d'Auroville touchées par le raz de marée.
· Une équipe se constitue qui sera responsable du nettoyage dans les villages.
· Une équipe de conseillers psychologiques est choisie pour prendre en charge les personnes traumatisées par cette épreuve.
· Une équipe s'occupe de la gestion des finances et des fonds qui arrivent de l'Inde et de l'étranger. On met en place un système pour garder scrupuleusement les comptes des dépenses et des dons.
· Une équipe communication est chargée de préparer des rapports réguliers des activités entreprises par le Centre. Ces rapports seront publiés sur le site Internet d'Auroville. Cette équipe s'occupera aussi de recevoir les media. De courts films montrant les activités sont en préparation.
· Une équipe a la responsabilité de se procurer les denrées nécessaires devant être distribuées à un certain moment.
· Une équipe reçoit les achats et les dons et prépare les kits nécessaires pour la distribution. Ceci en accord avec les besoins relevés par les équipes travaillant sur le terrain.
· Un bureau sert de point central pour coordonner les efforts de secours et est responsable du bon déroulement des opérations.

Évaluation des besoins et distribution

· Après avoir évalué les besoins immédiats, l'équipe de distribution a commenc é à faire des listes de ce qui était nécessaire, nourriture, habits ou couvertures. Pendant ce même temps, un inventaire encore plus précis est dressé.
· Sur la base des listes (reçues des équipes sur le terrain), on distribue des cahiers d'école, des seaux, des ustensiles pour faire la cuisine, des cantines métalliques pour y mettre ce qui a pu être sauvé du désastre.
En outre, des équipements de sports sont distribués aux jeunes des villages touchés.
· La distribution de nourriture et d'autres articles continue. Nous estimons que cette phase de distribution (de première urgence) sera terminée bientôt.
· Toutes ces distributions n'ont lieu qu'après consultation avec les chefs des villages concernés. Tout ce travail est fait par des volontaires.
· Les villages dans lesquels cette distribution se fait (ou continuera de se faire dans les prochains jours) sont: Kottakuppam, Ratmatchangar, Sodinarkuppam, Periapntakuppam, Nadakuppam, Thandarayankuppam, Bommayarpalayam, Periamudiliarchavadi, Chinnamudiliarchavadi, Kalapet, Pillaichavadi, Mudiliarkuppam and Ganagachettikullam.
· Nous gardons trace de tout ce qui est distribué, que ce soit aux individus, aux communautés (colonies à l'intérieur des villages) ou villages.

Nettoyage

· Une équipe composée de plus de 100 volontaires travaille tous les jours dans le village de Ganagachettikullam et dans l'école de Mudiliarkuppam. Elle nettoie aussi les plages devant les communautés d'Auroville situées sur la côte.
L'équipe s'attaquera à d'autres villages dans les jours prochains.
· Les volontaires comprennent des personnes résidant dans les villages autour d'Auroville, des Auroviliens, des hôtes d'Auroville ainsi que de jeunes étudiants auroviliens.
Le nettoyage se fait en collaboration avec les habitants du village.

Les communautés d'Auroville sur la plage

Conseil psychologique pour les personnes traumatisées

Réhabilitation

Coordination et contact

Liaison avec le gouvernement de l'Etat de Tamil Nadu

Site Internet d'Auroville

Le site Internet d'Auroville ( http://www.auroville.org ) donne des nouvelles régulières (en anglais) sur le progrès des secours et la réhabilitation des villages affectés.

Un grand merci à tous ceux et toutes celles dont la contribution financière a rendu tout ce travail possible.

Contact:

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter:

Auroville Tsunami Relief
Opposite Aurelec, Kuilapalayam
Auroville - 605101
Tamil Nadu - India
Phone: (91) 413 2622184
Hemant: 91-944 3222749

Courriel : tsunami@auroville.org.in