Home > Tsunami >

 

 


 

Compte-rendu du 9 janvier 2005

Une présence qui réconforte
La campagne en faveur des victimes du tsunami est entrée dans sa seconde phase et n'a rien perdu de l'esprit qui l'anime, c'est à dire la volonté de prendre soin et de réconforter :

1. Santé  : une équipe de soins a été mise sur pied par le Dr Beena. Cette équipe fournira d'abord des suppléments de nourriture pour pallier aux déficiences des aliments distribués aux sinistrés. Cette équipe opérera à partir du bureau du Service de santé.

2. L'eau  : une équipe s'occupe de l'analyse de l'eau potable, des besoins immédiats et à long terme. Quatre des six échantillons d'eau collectés indiquent qu'il y a eu intrusion saline ; tous les six échantillons provenant des villages sinistrés révèlent une contamination microbiologique de l'eau.
Water Harvest s'occupe de la collection et de l'analyse des échantillons d'eau. Les résultats seront compilés par G.I.S et des cartes seront établies.

3 . Réconfort psychologique  : Phoenix et son équipe visitent les villages affectées, les mains vides mais le cœur ouvert. « Ecouter, simplement écouter » dit Phoenix « fait toute la différence ». Une femme qui avait perdu son bébé n'arrêtait pas de pleurer. « Je l'ai regardée en silence et le langage corporel a fait le reste » reprit Phoenix. Une autre était si traumatisée qu'elle pris la main de Phoenix pour ne plus la lâcher. Cette aide psychologique n'a fait que commencer et exigera sûrement de nombreux mois. Deux spécialistes de Bangalore viendront nous assister dans cette tâche. Pour le moment il y a un grand déséquilibre entre ce qui est offert dans ce domaine et ce qui est vraiment nécessaire. Nous avons besoin de femmes sachant parler tamil.

4 . Déblayage et nettoyage  : « Le déblayage et le nettoyage des villages sinistrés demande beaucoup plus que ce qu'il semble » dit Alok, l'un des coordinateurs ; nous avons établi un lien avec les villageois, nous travaillons avec eux, nous leur montrons que nous voulons prendre soin d'eux. » Beaucoup d'étudiants d'Auroville sont engagés dans ce processus.
Des volontaires de l'université de Washington, CIIS, quelques ashramites et 15 programmeurs de Turtle Technologie nous ont rejoint. Nous avons besoin de plus de volontaires de l'extérieur car maintenant les étudiants doivent retourner à l'école.

5 . Distribution  : mardi prochain, nous essayons de conclure la première tournée de distribution. Après cela, il faudra réévaluer la situation pour savoir si tous les besoins immédiats ont été couverts. L'équipe de distribution cherche encore des volontaires.

6 . Les communautés auroviliennes sur la plage  : on est encore en train d'évaluer les besoins de chaque communauté. Une politique est en train d'être élaborée pour « Spirulina » et les maisons d'hôtes situées le long de la plage pour que ces entreprises puissent redémarrer au plus tôt. Aucun devis n'a encore été établi pour la reconstruction des maisons endommagées ou détruites des communautés du littoral. Jitta et sa famille (Eternité) ont un endroit où loger mais seulement pour un mois. Devaki et sa famille (Sri Ma) ont également trouvé une maison pour 2 mois. Ashatit a évalué les dégâts d'Eternité avec le Forest Group qui prendra en charge la remise en place de la clôture et l'entretien de la forêt. Pour cela, une somme provisoire de 50 000 Rs a été allouée au Forest Group. Jusqu'à présent, environ 3 lacks (300 000 Rs) ont été dépensés pour les travaux de restauration dans les communautés de la plage.

7. Communication : Tous les deux jours, un compte-rendu provisoire sera publié sur le site internet d'Auroville. Un rapport chiffré sera établi une fois par semaine. La traduction italienne de certains textes est en cours. Auroville Today a déjà publié un rapport détaillé des événements. Demain, des journalistes tamouls viendront pour des interviews et d'autres textes devront être traduits en tamoul et en français. Auro-Traductions est engagé dans ce travail. Le reportage de la télévision canadienne a déjà été diffusé. Samedi 8 janvier, un film vidéo sera projeté avant le début d'un concert. A cette occasion, Hemant donnera les dernières informations sur la situation et lancera un appel aux volontaires.

8. Reprise de la pêche  : des déclarations contradictoires ont été faites sur les médias à ce sujet. A Cuddalore et à Nagapattinam les pêcheurs ont été encouragés à reprendre leurs activités et hier, les premiers bateaux ont été appareillés.

9. Finance  : pour l'instant nous avons reçu 62 lacks sur le compte « Secours aux villages » dont 10 lacks ont déjà été dépensés. 21,5 lacks sont arrivés sur le compte destiné à la restauration des communautés auroviliennes. Trois lacks ont déjà été dépensés.

Merci encore pour toute l'aide que vous procurez, pour votre soutien, votre enthousiasme et votre confiance en nous.

Le Groupe de soutien d'Auroville pour les victimes du Tsunami