Home

Home > Economy > Disparité de richesse à Auroville

 

Disparité de richesse à Auroville

Spanish version

 

French Version

 

Sur la vision
Sur la cité
Sur la venue à Auroville
Sur l'organisation
& les compétences
Sur la société
Sur l'art & la culture
Sur l'économie
Sur l'éducation
Sur la santé
Sur les journaux & les media
Sur le néo-colonialisme
Sur la disparité de richesse à AV

 

Ces dernières années, il y a eut des critiques sur Auroville, à propos du fait qu'il y existe une évidente, et dans certains cas très importante, disparitéde richesse entre ses habitants. Egalement que la municipalité est de plus en plus consumériste dans son mode de vie, avec des résidents désirant acquérir biens d'équipement, richesse et tout le confort qu'engendre un tel mode de vie.
En ce qui concerne principalement cette dernière critique, nous présentons ici quelques importants points à considérer.


Disparité de richesse : points à considérer

 

  • •  Où que l'on aille dans le monde, on trouve des riches et des pauvres, dans un sens relatif. Pour un conducteur de rickshaw vivant dans la rue,un villageois possédant une maison et un peu de terre semble relativement riche. Pour ce villageois, un Aurovilien occidental vivant dans une maison ‘pucca' et conduisant une moto semble relativement riche. Pour l'Aurovilien, un Ministre du Gouvernement peut sembler relativement riche. Et pour le Ministre, un Sheikh pétrolier du Golfe peut sembler relativement riche. Vice versa, on peut redescendre d'un échelon de relative pauvreté.

    •  Sri Aurobindo et la Mère n'ont jamais dit qu'il y avait quelque chose de mal dans le fait d'être riche ou pauvre. S'ils ont fait référence aux différences de richesse, ce fut plus en termes de leçons de vie à retenir par l'expérience de posséder – ou de ne pas posséde r– des richesses, et les opportunités de développement spirituel que des telles situations apportent à la personne concernée.

    •  Bien sûr, il n'y a rien de malen soi dans la richesse, à partir du moment où elle n'a pas été acquise malhonnêtement. La seule chose à considérer, pertinente ou importante dans le contexte d'Auroville, est comment elle est utilisée. A Auroville,il y a assurément un certain nombre d'Auroviliens bien nantis, et certains d'entre eux vivent dans des maisons de taille plus que moyenne, mais cela ne fait pas d'eux ou de leur style de vie une cible fondée pour la critique. La question clé est comment ils utilisent leur fortune. Dans la grande majorité des cas, ils l'utilisent avec une exceptionnelle générosité – pour soutenir des projets à Auroville de façon suivie, pour aider à payer certaines choses spécifiques nécessaires à la communauté, pour fournir une aide financière à des Auroviliens dans le besoin dans des périodes de crise etc. Dans la plupart des cas, ce que font ces personnes à Auroville, ou pour les villageois qui travaillent pour eux ou dont ils ont vent des besoins, est fait simplement, souvent de manière anonyme, sans tapage ni désir de louanges ou de reconnaissance : ils donnent juste, quels que soient les besoins, considérant cela comme un don au Travail.
    Les gens extérieurs à Auroville, et même la majorité des Auroviliens, n'entendent jamais parler d'une telle générosité permanente, et peuvent être ainsi amenés à croire des histoires à propos de "riches" Auroviliens vivant égoïstement. Le fait est que, sans ces personnes relativement aisées, et le surplus de fonds qu'ils ont de disponibles en plus de leur propres besoins vitaux immédiats, Auroville n'aurait pas été capable de progresser vers ce qu'elle est aujourd'hui. Elles représentent un élément essentiel dans le mélange qu'est Auroville, et sont très appréciées par la communauté.

    •  Auroville n'a pas été bâtie pour créer une autre société de type communiste, avec tout le monde au même niveau. Mère n'a jamais voulu Auroville comme ça ; bien qu'elle voulait que tous aient la même liberté et les mêmes opportunités de développement personnel.

    •  Certaines personnes choisissent un mode de vie simple et tranquille dans de simples maisons. D'autres ressentent le besoin de plus d'espace et peut-être quelque luxe pour apprécier leur travail quotidien pour Auroville à côté. Ce n'est ni ‘bien' ni ‘mal', ‘mieux' ou ‘pire' que les autres. Ce sont des choix personnels que chaque Aurovilien doit être libre de fairesi l'opportunitésurgit.

    •  Chacun de nous est nédans etexpérimente des circonstances dans la vie qui sont très encourageantes pour notre développement spirituel, et sans aucun doute connectées avec notre précédent karma. La signification de notre naissance individuelle n'est connue que par notre être le plus profond, et n'a rien à faire avec qui que ce soit d'autre. Certaines personnes doivent apprendre comment utiliser les richesses d'une manière sage, généreuse et appropriée. D'autres doivent apprendre comment accepter la richesse chez les gens autour d'eux sans envie ou ressentiment. Nous devons seulement utiliser chaque naissance pour grandir en esprit, qu'elle soit une relativement riche ou une pauvre naissance.

    •  Les Auroviliens n'utilisent pas leur richesse personnelle à des fins égoïstes ou comme un moyen d'acquérir une richesse encore plus grande, comme ce qui se passe généralement dans le reste du monde. Personne à Auroville ne gagne de l'argent pour lui-même exclusivement.

    •  Regardez le montant des allocations d'un Aurovilien : il est plus ou moins le même à travers la communauté. Cela ne suggère aucune disparité majeure en termes de richesse au jour le jour. Dans le même temps, on peut noter que la plupart des gens ayant rejoint Auroville depuis les villages locaux possède maintenant de meilleurs revenus et un meilleur niveau de vie qu'ils n'avaient avant; tandis que beaucoup d'Occidentaux mènent une vie simple et reçoivent une allocation bien inférieure à ce qu'ils pourraient gagner à l'Ouest. Les premiers ont gagné en termes de richesses immédiates, les derniers ont 'perdu', dans le sens que, depuis qu'ils ont rejoint Auroville,ils ont vu leur niveau de vie descendre au-dessous de celui de leurs contemporains dans leur pays d'origine.

    •  Il y a des gens à Auroville qui ne possèdent plus d'argent à eux : toutes leurs ressources personnelle sont été épuisées et désormais ils dépendent totalement de la communauté pour tout. La chose merveilleuse à propos d'Auroville est sa totale acceptation de responsabilité pour de telles personnes, et son soutien financier. Toute leur monnaie et leurs besoins matériels de base sont gérés au sein de la communauté.

    •  Prenez deux individus, l'un issu d'un village occidentalet l'autre d'un village indien. Disons qu'ils possèdent tous les deux un vélo–le premier coûtant l'équivalent de 7000 Rs en Europe, et le deuxième 1500 Rs ici–et que le montant qu'ils paient représente un montant identique en termes de pourcentage de leurs revenus ou richesse totale. Imaginons maintenant qu'ils vendent leur vélo, le premier pour l'équivalent de 5000 Rs et le second pour 1000 Rs. Quand l'Occidental arrive à Auroville avec ses 5000 Rs, il semble immédiatement 5 fois plus riche que son homologue indien ! Peut-il être critiqué pour ça ? Y a-t-il quelque chose de mal dans le fait que son vélo coûte plus cher et peut être vendu plus cher en Europe qu'il ne le serait ici ?

    •  Certains Auroviliens utilisent leurs ressources financières personnelles pour subvenir à TOUTES leurs dépenses, permettant ainsi à Auroville d'économiser des allocations. Ceci est une contribution majeure à Auroville.

    •  La Mère a établi devant nous l'idéal de transactions non monétaires au sein d'Auroville. C'est unidéal qu'il nous reste à accomplir, mais ce n'est pas quelque chose qui peut se produire du jour au lendemain. C'est très complexe, car nous vivons connectés avec le monde extérieur, et cela nécessite de l'argent.

    •  L'égalité monétaire n'est pas importante : d'une plus grande importance est l'inégalité de comportement et l'inégalité dans les niveaux de conscience. Si Auroville peut faire des progrès sur ces derniers, nous pouvons être assurés d'un progrès rapide en direction de nos idéaux.

    Face à ces critiques, Auroville demande seulement qu'ils acceptent que la cité se dirige doucement vers ses idéaux, bien consciente de ce qu'il reste à faire et confiante quele projet réussira.

  •  

    Home > Economy Disparité de richesse à Auroville

      Auroville Universal Township webmaster@auroville.org.in To the top